Au 2 décembre 2020, les chiffres communiqués par l’ARS Centre-Val de Loire montrent que le recul

de l’épidémie sur le plan départemental se poursuit. Le taux d’incidence sur les 7 derniers jours
glissants s’établit à 120,5/100 000 habitants contre 178,5/100 000 au 26 novembre, et le taux de
positivité des tests est de 11,8 % contre 13,8 % au 26 novembre. Cette tendance concerne également
la métropole d’Orléans, avec un taux d’incidence de 132,4/100 000 habitants d’après les derniers
chiffres disponibles (204,8/100 000 au 24 novembre). Toutefois, ces indicateurs restent supérieurs à
ceux constatés tant au niveau régional (94,8/100 000 et 10,7%) que national (96,2/100 000 et
10,8 %).
L’activité hospitalière diminue également mais à un rythme beaucoup plus lent. 153 personnes
étaient hospitalisées en soins conventionnels ou en soins de suite et de réadaptation au 2 décembre
(184 le 26 novembre) et 49 en réanimation (54 le 26 novembre). 94 décès ont été enregistrés depuis
le début du mois de septembre.
Première phase d’allègement du déconfinement du 28 octobre au
15 décembre 2020
Conformément aux annonces du président de la République et du Premier ministre des 24 et 26
novembre, et eu égard à l’amélioration, encore fragile, de la situation sanitaire, une première phase
d’allègement du déconfinement permet, depuis le 28 novembre et en application du décret no 2020-
1454 du 27 novembre 2020 :
1. Un assouplissement des règles pour les déplacements liés aux activités de plein air
L’attestation de déplacement dérogatoire prévoit désormais la possibilité de se déplacer en plein air
ou vers un lieu de plein air, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de 3 heures
quotidiennes et dans un rayon de 20 kilomètres autour du domicile (au lieu d’une heure dans un
rayon d’un kilomètre). Ces déplacements peuvent concerner :
• l’activité physique et les loisirs individuels des personnes, à l’exclusion de toute pratique
sportive collective ou de toute proximité avec d’autres personnes (cf. article ci-dessous) ;
• la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile ;
• la promenade des animaux de compagnie.
2. La reprise d’un certain nombre d’activités
Les magasins de vente et les centres commerciaux relevant de la catégorie des établissements
recevant du public (ERP) de type M peuvent accueillir du public, en respectant un protocole sanitaire
strict :
• densité d’accueil de 8m² par client dans l’ensemble des commerces (surface brute et
personnel non compris). Il est recommandé de limiter autant que possible la taille des
groupes de personnes se rendant ensemble simultanément dans un commerce. Lorsque cela
n’est pas possible (parent avec enfant, personne âgée et son accompagnant) ou pour les
couples, le groupe comptera pour un client